Renaud de Planta devient associé senior de Pictet

Le nouveau visage de la banque privée genevoise est reconnu pour avoir développé la gestion d’actifs, qui fournit maintenant la moitié des bénéfices de Pictet. Ceux-ci ont atteint 596 millions l’an dernier.

L’associé senior d’une banque privée est «un peu comme un président de la Confédération qui serait choisi pour plusieurs années, rien de plus. Mais pas le directeur général d’une entreprise», expliquait Nicolas Pictet lorsqu’il accéda à cette fonction en 2016. Il la quittera en septembre prochain, à l’âge de 63 ans, et sera remplacé par Renaud de Planta, qui siège au collège depuis 1998.

La transition se fait sur des critères d’ancienneté, la tradition voulant que l’associé siégeant depuis le plus longtemps devienne le primus inter pares lorsque l’associé senior en poste se retire. Sur la place financière, Renaud de Planta est surtout reconnu comme l’architecte du succès de Pictet dans la gestion d’actifs. Ancien d’UBS, «il a construit pièce par pièce ce qui est l’un des plus beaux succès de l’asset management en Suisse», observe un bon connaisseur de cette activité.

Masse sous gestion de 496 milliards de francs

Décrit comme relativement discret, travailleur et calme, le nouvel associé senior a aussi atteint «une certaine stabilité dans ses équipes, ce qui est crucial dans ce métier nécessitant une vision à moyen et long terme», relève un autre témoin. L’asset management représente près de la moitié des encours et des bénéfices du groupe Pictet, précise le communiqué diffusé mercredi.

Un autre spécialiste de la gestion d’actifs rejoindra le collège des associés le 1er avril prochain, Sébastien Eisinger. Cinq mois plus tard, Nicolas Pictet prendra la présidence de la banque suisse Pictet & Cie et rejoindra la société de direction du groupe, qui a aussi dévoilé mercredi ses résultats 2018.

Le bénéfice net a progressé de 4,1% à 596 millions de francs, tandis que la masse sous gestion a baissé de 2,6%, à 496 milliards de francs fin 2018. Les apports nets de fonds ont contrebalancé les sorties avec un solde positif de 1 milliard, précise le communiqué.

Source : letemps.ch

« »